Trait d'Union Outaouais Inc.
819 595-1290 | Sans frais : 1-866-355-8864
109, rue Wright – local 104, Gatineau (Québec) J8X 2G7
PARTAGER

Mikael, 18 ans, nous partage son parcours scolaire et nous parle d’intimidation

04 - Mikael _photo

Bonjour tout l’monde,

Je m’appelle Mikael A. Côté, mais tout l’monde m’appelle Mac. J’ai 18 ans et à 2 ans, on m’a diagnostiqué comme autiste, puis plus tard, comme ayant le syndrome d’Asperger. Je m’intéresse beaucoup aux jeux vidéo et aux histoires. J’aime aussi marcher et me rendre à des endroits qui me plaisent, comme le Tim Horton. En septembre, je vais devenir étudiant du programme de pré-animation et d’illustration du collège Algonquin.

Au primaire, j’ai fréquenté l’école Rapides-Deschênes, et on m’a inscrit à une classe pour élèves à besoins spéciaux. J’avais beaucoup d’amis avec qui je m’entendais bien, mais de nombreux autres élèves me rendaient la vie dure. La plupart de ces élèves étaient neuro-typiques et m’intimidaient parce qu’ils me trouvaient étrange. Pour eux, j’étais une cible facile; ils me voyaient comme un enfant faible et sans défense.

J’en suis maintenant à ma dernière année du secondaire à l’école D’Arcy McGee. Quand j’ai commencé à fréquenter l’école secondaire, on a encore une fois décidé de m’inscrire à une classe pour élèves à besoins spéciaux. Mais contrairement à l’école primaire, je n’avais presque pas d’amis. Beaucoup d’étudiants m’intimidaient parc e que je suivais les règles et que j’obtenais toujours de bonnes notes. Pour ces raisons, les enseignants ont décidé de me transférer d’une classe pour élèves à besoins spéciaux à une classe régulière. Aujourd’hui, j’ai beaucoup d’amis qui sont gentils avec moi. J’ai connu du succès dans mes études du secondaire 1 à 4, puis je fais tout en mon possible pour réussir à obtenir mon diplôme en juin.

L’autisme n’est pas une maladie. En vieillissant, je le perçois plutôt comme un don. Nous, les autistes, avons une façon différente de voir le monde, et notre tendance à obséder sur les choses qui nous passionnent peut, en fait, nous aider à réussir dans nos carrières.

Pour ceux et celles parmi vous qui vivez des situations semblables à celles que j’ai vécues, j’aimerais vous rassurer : les choses vont s’améliorer. Vous pourrez toujours compter sur des gens qui ont à coeur votre bien comme Trait d’Union, ainsi que les membres de votre famille et même vos enseignants. Ne vous découragez pas et continuez à aller de l’avant (oui, je cite Walt Disney parce que je suis un « nerd »). Pour les personnes qui intimident les autres, pensez aux personnes que vous intimidez. Nous avons des sentiments, nous aussi, et nous voulons avoir des amis, alors pourquoi pas nous aider à bien nous entendre avec vous au lieu de nous mettre à l’écart?

– Mikael A. Côté, porte-parole du Mois de l’autisme en Outaouais (Témoignage présenté lors du lancement de la programmation régionale – Conférence de presse, 26 avril 2015)